« The Record dealer, sous ses doigts se dissout le vernis ! »
sur une proposition de Jérôme Poret avec Pierre Beloüin et Valérie Caradec
suite à leur entretien inédit paru dans le #4 de la revue Optical Sound Le Dimanche 6 Novembre 2016 au Mac Val dans le cadre de l’exposition monographique de Jean-Luc Verna
14980730_1600326923326109_2527461396412390778_n

« Jean-Luc Verna
— Vous n’êtes pas un peu beaucoup maquillé ?
— Non
Rétrospective »

Carte blanche au label de musiques expérimentales Optical Sound et lancement du numéro #4 de la revue OpticalSound dédiée aux pratiques artistiques frontières et critiques Optical Sound est une structure hybride et atypique, furtive et mobile qui dessine ses propres frontières entre musique expérimentale et art contemporain. Optical Sound oeuvre depuis 1997 au mixage interdisciplinaire et produit sans distinction projets de musiciens-artistes-graphistes ainsi qu’une revue spécialisée.
Sans dogme ni chapelle, il se dessine pourtant la cartographie d’un territoire animé par un réseau serré d’intervenants qui travaillent en cooptation, par le truchement des productions, des rencontres, du partage des données et des passions.

OpticalSound – Numéro #4
Un numéro orchestré par Pierre Beloüin et P. Nicolas Ledoux, qui interroge les limites du statut de l’oeuvre d’art, les relations complexes entre art et musique autour de : Salvage Art Institute, Encastrable, Dora Garcia, Robert Longo, Arnaud Labelle Rojoux, Chris Marker, Jean-Luc Verna, That’s Painting Production, Ange Leccia, Jill Gasparina, William Seward Burroughs, François Coadou, Raphaële Jeune et François Deck, Robert Longo, David Michael Clarke, Christian Marclay, Hippolyte Hentgen, Genesis P-Orridge et Timothy Leary etc.

Advertisements